2 rue Pierre Paul Prudhon, 21160 Marsannay-la-Côte
06 27 47 47 38
Du Lundi au Samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h30.
Michèle Boutet
Sophrologue à Dijon

Prévenir le burn out

Bien- être

Burn out ! Le terme est lâché.

Depuis quelques années, ce terme "à la mode", relayé par les médias, les magazines, est largement employé mais peu de personnes savent vraiment ce qui se cache derrière ces deux mots.

Il est donc important de comprendre sa signification.

La définition exacte est un état d'épuisement émotionnel et mental lié à une dégradation du rapport d'une personne à son travail.

 

 

Exemple de Philippe (nom d'emprunt) qui vient me voir car il se sent vidé à la fin de sa journée de travail, il ne comprend plus ses collègues, il se sent frustré, dévalorisé, au bout du rouleau. Le réveil est de plus en plus difficile et les nuits ne sont pas réparatrices.

 

 

Le cas de Camille ( nom d'emprunt) infirmière. Elle souffre d'une très grande fatigue psychique et émotionnelle. Elle n'arrive pas à s'endormir ou, si c'est le cas, des réveils nocturnes viennent perturber son sommeil; elle rencontre des problèmes digestifs, des tensions musculaires. Elle est à bout de force, le moindre effort est devenu impossible. Elle a également de grosses pertes de mémoire.

 

 

Alors que le burn out semble toucher de plus en plus de français, certains métiers seraient néanmoins plus touchés que d'autres.

Les principales causes seraient dues à une surcharge de travail, une grande pression et un manque de reconnaissance. A cela s'ajoute très souvent une communication insuffisante entre le travailleur et la direction.

Un certain nombre de personnes reconnaissent même avoir du mal à séparer la vie professionnelle de la vie personnelle.

Il se produit donc un déséquilibre entre la pression subie et les ressources intérieures de la personne.

Reconnaitre les symptômes

Au début, on a l'impression que l'on va tenir. Je suis fort(e), je ne me suis jamais arrêté(e), ce n'est rien, juste un passage à vide.

Puis, progressivement, on n'arrive plus à résister à l'accumulation de stress prolongé et répété au travail. On est épuisé psychiquement, le corps ne veut plus; et un jour, on s'écroule.

Mais la personne n'accepte pas toujours cet état. Elle pense qu'en se reposant quelques jours elle va repartir, sauf que ce n'est pas possible. Le corps se manifeste par de multiples manières (perte d'appétit, nausées voire vomissements, douleurs musculaires, incapacité à prendre une décision, même aller quelque part seul(e), difficulté d'écrire le moindre mail ...)

 

Comment faire pour s'en sortir ?

Selon la sévérité du syndrome, un arrêt plus au moins prolongé est nécessaire et un traitement médicamenteux est mis en place.

Parallèlement, la sophrologie peut être une aide précieuse.

Face à la souffrance au travail, la sophrologie est une méthode reconnue aussi bien d'un point de vue préventif que curatif.

Toute action positive sur le corps ou sur le mental se répercutera positivement sur la conscience. C'est pour cette raison que le sophrologue, pour aider une personne en souffrance à mieux gérer son stress, renforcera le positif que l'épuisement aura relégué au second plan.

Le rôle du sophrologue devra adapter ses techniques au patient afin qu'il retrouve le calme. La personne va apprendre progressivement à prendre du recul et à se concentrer sur le positif.

Si vous ne pouvez pas changer la situation qui ne vous convient pas, le sophrologue va vous apprendre à changer votre vision des choses,  à aller chercher vos ressources intérieures afin de mieux vivre avec cette situation.

Afin d'arriver à la phase de sérénité, le sophrologue travaillera sur le déni (ce n'est pas possible, j'ai toujours bien fait mon travail depuis de nombreuses années), la colère (pourquoi moi?) , la tristesse (je me sens mal dans ma peau), le découragement (je n'ai plus de force pour me battre), l'acceptation (je suis malade, il faut que je me fasse aider pour m'en sortir), le changement (je vois le bout du tunnel et travaille la pensée positive) et la sérénité (je vais bien, tout cela est derrière moi).

Le sophrologue ne va pas s'occuper des symptômes à proprement parlé, mais il vous aidera, grâce à un grand lâcher prise, à réguler vos émotions, à libérer vos tensions physiques et à chasser les pensées parasites, anxiogènes qui vous harcèlent.

Puis il vous aidera à retrouver confiance en vous.

Et si maintenant vous preniez soin de vous?

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.